top of page
  • Photo du rédacteurJean-Sébastien Gosselin

Forinto: un outil de visualisation des données de forage du Québec

Les données de forage représentent une mine d'informations essentielles sur les caractéristiques géologiques et géotechniques du sous-sol. Elles jouent un rôle incontournable dans divers secteurs industriels tels que l'exploration pétrolière, l'industrie minière, la construction et la gestion des ressources en eau. Chez géostack, nous tirons pleinement parti des données publiques du système d’information hydrogéologique (SIH), du site d’investigation géotechnique (SIG), du système d’information géominière (SIGÉOM) et du système d’information géoscientifique pétrolier et gazier (SIGPEG). En plus de nous permettre de mieux planifier et optimiser la collecte des données géophysiques en fonction des conditions spécifiques des sites que nous étudions, ces données guident également l'interprétation de nos résultats et contribuent à l'amélioration de la précision de nos modèles géophysiques, géologiques, géotechniques et hydrogéologiques.


Le SIH est une base de données maintenue par le ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs (MELCCFP) qui regroupe plus de 244,000 forages réalisés sur le territoire québécois depuis 1967. Les données proviennent principalement de rapports de forages pour des installations de prélèvement d’eau souterraine desservant des résidences privées en eau potable. Le SIG comprend des sondages produits par ou pour le ministère des Transports et de la Mobilité durable (MTMD) à partir des années 1990, ainsi qu’une banque de données inactive qui comprend des données de forages et sondages compilées à l’époque par le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MRNF) dans les années 70 et 80. Le SIGÉOM est une base de données d'informations géoscientifiques maintenue par le Ministère des Ressources naturelles et des Forêts (MRNF), comprenant notamment des cartes et rapports caractérisant le socle rocheux du Québec ainsi que des données de forages au diamant exécutés principalement dans le cadre de travaux d’exploration minière. Enfin, le SIGPEG contient des données des puits qui avaient été forés au Québec (environ 980) en lien avec l’exploitation du gaz naturel ou du pétrole.


La plupart des plates-formes en ligne qui sont utilisées pour publier les données publiques de forage du Québec ne présentent pas  les données dans un format qui facilite leur consultation ni leur interprétation. Ainsi, beaucoup de temps est souvent nécessaire pour la recherche et la mise en forme de ces données. C’est pourquoi nous avons développé Forinto, une application visant à présenter les données de forages disponibles publiquement au Québec dans un format simplifié et harmonisé, facilitant une consultation rapide et adaptée à nos besoins.


Nous avons toutefois vite constaté que ces données de forage, qui proviennent de sources diverses, présentent un fort degré d’hétérogénéité en ce qui concerne la fiabilité et le niveau de détail et la standardisation des descriptions lithologiques. La mise en commun et la présentation de ces données sur une même plate-forme présentent donc des défis et un travail important. En outre, l’étape de la validation des données est cruciale lorsqu’on constitue une base de données multisources. Plusieurs techniques de validation de données relativement simples peuvent être utilisées, mais la validation du contenu des descriptions de forage constitue un défi beaucoup plus ardu et fastidieux à relever.


Dans un premier effort, nous avons donc intégré uniquement les données du SIH à Forinto. Des efforts sont en cours pour ajouter les forages du SIG, ainsi que des informations complémentaires aux descriptions lithologiques telles que le niveau d’eau souterraine, l’élévation du sol et le type du roc.


Vous pouvez accéder à Forinto via le site web de Géostack ou directement à l’adresse suivante: https://www.geostack.ca/forinto.




237 vues
bottom of page